[ faire bouger les lignes, ensemble ]

Le principe Duoday est simple : une entreprise, une collectivité ou une association accueille, à l’occasion d'une journée nationale, une personne en situation de handicap, en duo avec un professionnel volontaire. Au programme de cette journée : découverte du métier, participation active, immersion en entreprise. Cette journée représente une opportunité de rencontre pour changer de regard et, ensemble, dépasser nos préjugés. 

Comme en 2020, notre association se mobilise et recevra 1 ou plusieurs demandeurs d'emploi en situation de handicap. Nous ferons le point avec Cap Emploi 11.


Retrouvez notre 1ère offre sur le site de Duoday : https://link.infini.fr/offre-37490


Notre vidéo de présentation du Duoday 2020 :

https://link.infini.fr/duoday-2020-bienvenue-chez-numinoc...


Le bilan Duoday du 19 novembre 2020 : 

https://link.infini.fr/bilan-duoday-2020


"Il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" - Albert EINSTEIN

[ l'inclusion, c'est l'affaire de tous ]

Comme le dit si bien l'anthropologue Charles Gardou, « une société inclusive n’est pas un club dont certains membres, privilégiés, pourraient capter l’héritage social à leur profit pour en jouir de façon exclusive. Une société inclusive, c’est une société sans privilèges, exclusivités et exclusions. Chacun d’entre nous est héritier de ce que la société a de meilleur et de plus noble. Chacun a un droit égal à bénéficier de l’ensemble des biens sociaux, qu’il s’agisse de l’école et autres lieux de savoir, des transports, des espaces culturels, etc. Nul ne peut avoir l’exclusivité du patrimoine humain et social, légué par tous nos devanciers et consolidé par nos contemporains : il doit être accessible à tous. Cet idéal d'inclusion ne concerne pas uniquement les personnes en situation de handicap. La gageure d’une société inclusive est de réunifier les univers sociaux hiérarchisés pour forger un “nous”, un répertoire commun, une communauté où la solidarité avec les plus fragiles est dictée par une proximité de destin ».

Convaincus que contribuer au développement de cette société, c'est l'affaire de tous, et parce que Nadine a participé aux actions de Cultures du Coeur en tant qu'animatrice sociale, il était « normal » que notre association se rapproche de cet acteur national qui favorise l'insertion des plus démunis par l'accès à la culture, aux sports et aux loisirs.

Cultures du Coeur ? C'est une association nationale créée en 1998 à l'initiative de personnalités des arts du spectacle et de professionnels de l'emploi afin de travailler sur l'accès de TOUS à la culture. Ses valeurs : Solidarité, Éducation, Citoyenneté, Laïcité. Sa conviction : la culture et le sport constituent un levier supplémentaire dans la lutte contre l’exclusion. La culture, conformément à la loi d’orientation du 29 Juillet 1998, chapitre 5, favorise le « droit à l’égalité des chances ». Le sport, quant à lui, contribue à la santé, au sens donné par l’Organisation Mondiale de la Santé, c’est à dire « l’état de bien-être physique et psychologique d’une personne ».

[ Ato Mossu, partenaire de Cultures du Coeur Aude ]

Être partenaire CDC, qu'est-ce que cela signifie ? L'association engage ses équipements culturels dans la lutte contre l'exclusion. Notamment en proposant des assistances numériques en faveur de bénéficiaires accompagnés par des relais sociaux de notre territoire audois.

[ Ato Mossu, relais social de Cultures du Coeur Aude ]

Et être relais social CDC ? Les structures sociales relais de Cultures du Coeur permettent d'identifier le public bénéficiaire et lui faire part de l'offre proposée. Elles sont les seules habilitées à remettre les invitations culturelles et sportives aux bénéficiaires. Des invitations programmées sur son portail : https://culturesducoeur.org/

février 2021 : la vie d'une association occitane

«Transparence. Ato Mossu s'engage à communiquer une information globale, claire et cohérente sur l'ensemble de ses activités».

Cet engagement, vous pouvez le lire dans la Charte de l'association.

Dans cette démarche, nous avions envie de vous parler de la vie actuelle de Ato Mossu.

L'équipe s'organise et/ou s'active. Chaque membre le fait à son rythme et son envie vis-à-vis de la situation sanitaire. 

Sylvie et Nadine B., qui agissent à cette heure bénévolement, se positionnent sur le dispositif national conseiller numérique. Suite à leur formation, elles viendront renforcer les actions de num.in.oc. Un dispositif coordonné par l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires. Nous sommes en attente de décisions départementales puis nationales. 

Un projet qui fait sens avec la démarche de l'association : il s'agit ici de permettre à ces deux demandeuses d'emploi, en situation de handicap, de se former, de faire évoluer leur situation professionnelle en la stabilisant tout en participant à l'inclusion numérique des populations rurales du département de l'Aude.

Nadine L.F. continue la médiation numérique num.in.oc à distance et bénévolement. Jusqu'à fin avril, elle suit une formation d'ingénieur responsable pédagogique qui lui permet de travailler les projets de l'association. C'est une formation par projets personnalisés. Ce qui fait lien avec sa position de coordinatrice des actions de l'association et vient renforcer ses savoir-faire.

Elle prépare notamment l'enregistrement au RNCP des formations de l'association.

Nadine est aussi en contact avec des commanditaires audois pour développer le chèque numérique APTIC, ainsi qu'avec Rhinocc qui participe au développement de l'inclusion numérique sur le territoire, en l'occurrence audois. Enfin, l'atelier Woman Art de l'Être se déroule pour l'instant à distance via un groupe Facebook, pour conserver le lien.

Et qui dit formations dit … Formateurs. 

Ghislaine, membre bénévole de l'association, également demandeuse d'emploi RQTH, formatrice certifiée, interviendra sur certains modules. 

Quentin, nouvellement arrivé dans le Collège, est charpentier. Il a participé et coordonné des chantiers en Asie et au Congo. Il s'est spécialisé dans la construction de yourte. 

Quentin proposera également des parcours de formation. 

Le programme est en cours d'étude. 

Comme vous l'aurez compris, l'idée est de proposer du distanciel autant que l'activité le permet.

Car pour certains, le présentiel est indispensable. Je pense notamment à Khedidja, thérapeute ReiKi énergéticienne qui a rouvert son cabinet de Montpellier. Vous pouvez prendre RDV en la contactant directement.


Arthur et Rachel sont toujours actifs sur Montpellier et prochainement dans l'Aude et l'Occitanie. Toujours en fonction de notre situation sanitaire. Vous avez pu prendre connaissance de leur atelier dans l'avant-dernière news.

Pour rappel : Arthur et La Musique Boutique, Rachel et l'enseignement du violon

En parallèle, Arthur vient d'être sélectionné pour intégrer une résidence de musiques actuelles à Paris et Rachel poursuit ses études artistiques.

Gaïa-Leïlou, la cadette du Collège, se focalise actuellement sur ses études en arts plastiques. 

Comme vous le savez, être étudiant est très difficile actuellement. 

Nous faisons tout pour la soutenir moralement, notamment en mettant en valeur ses apprentissages 
par une projection de futures actions au sein de l'association et une réflexion sur son avenir professionnel. Car c'est cela aussi faire partie d'une association : avoir le soutien d'un groupe social.

Et puis, dans l'équipe, il y a les conseillers. 

Christophe est infirmier coordinateur dans une association audoise qui accompagne les personnes en situation de handicap.

Christophe, c'est notre référent Covid : on réfléchit ensemble aux actions possibles vis à vis de notre situation sanitaire. 

Une voix qui fait écho à celles de Pierrette, Jacques et Déborah, les doyens de l'association : 

leurs expériences de vie et leurs a-vi(e)s nous sont chers pour prendre soin de l'éthique de Ato Mossu.

Ces membres de l'association ont également des richesses à partager sous forme d'ateliers.

Mais, encore une fois, nous laissons la liberté à chacun d'agir à son propre rythme.

Notre association prend grand soin de ce lien intergénérationnel : il favorise la transmission de savoirs et d'expériences. Il est aussi un symbole fort : chacun a une place valorisée par des échanges et cette réciprocité est la base de la solidarité que nous souhaitons voir dans notre société.

Nous nous rencontrons essentiellement via Zoom étant donné nos différences géographiques. Nous espérons toutefois, et comme tout le monde, un futur favorable à une belle attablée gourmande et riche en échanges. 

Le monde associatif est une force pour la vie de notre société. 

Nous sommes ravis de faire partie de ces 1 300 000 associations actives sur le territoire français. 

Ato Mossu, c'est un nom issu du japonais, comme une ouverture vers le monde. 

Inclusion et partage, c'est la baseline de l'association : 
elle est le juste reflet de 
nos actions. En externe tout comme en interne. 

#APTICULTURE

Être "apticulteur", c'est favoriser l'inclusion numérique en facilitant l'accès à internet (et tous les usages qui sont en lien avec l'utilisation d'un PC / MAC, tablette, android / IOS) des personnes qui rencontrent des difficultés avec le  numérique, c'est développer et transmettre une culture du numérique dans une démarche de savoir-faire mais aussi de savoir-être. Devenir APTIC n'était pas encore possible pour une structure telle que la nôtre. Parce qu'il faut aussi du temps pour que les acteurs entre en contact et s'organisent. Nous sommes donc ravis de pouvoir proposer le chèque numérique aux bénéficiaires résidant en milieux ruraux audois. 

Vous pouvez retrouver l'intégralité des assistances numériques num.in.oc sur la cartographie des acteurs de l'inclusion numérique.

2021, somewhere over the rainbow

shakuhachi, Japon, violon, mieux-être de la femme et inclusion de la personne en situation de handicap

Finalement, suite à la dernière news, nous avons décidé que certains d'entre nous allaient inscrire un de leurs ateliers sur le site de la Région Occitanie.Vous pouvez les découvrir en cliquant sur les visuels ci-dessus.

Les deux premiers se déroulent dans l'Hérault, à Montpellier. Il s'agit d'un concept créé et piloté par Arthur : la découverte de la culture musicale japonaise à travers la fabrication d'un instrument à vent, le jeu et l'enregistrement. L'autre point fort de l'activité : faire le lien entre deux cultures grâce à un matériau très répandu en Occitanie : le bambou. Chaque participant a le plaisir de quitter l'atelier avec son shakuhachi et sa création sonore, enregistrée sur clé USB. Dans la même idée de découverte d'autres cultures, Arthur propose la création d'un rhombe aborigène, instrument à vent se servant du frottement de l'air ambiant pour produire un son. Rachel, quant à elle, donne des cours de violon tout public et prépare à l'entrée aux Conservatoires de Musique.

Le troisième événement a lieu en milieu rural, dans un petit village audois, Escales. Un atelier, ici aussi en petit comité, ouvert à la femme de + 45 ans. L'idée de l'atelier a été soufflé par le public que Nadine accompagne dans le cadre de ses actions num.in.oc. Observer, écouter et proposer une réponse au besoin est le concept phare des ateliers de Nadine.

C'est dans cette même démarche que l'association ouvre ses portes à deux personnes en situation de handicap, dès janvier 2021. La rencontre s'est faite grâce au Duoday 2020. La baseline de notre association est "inclusion et partage". Elle doit avoir un sens au sein même de notre organisation interne. L'idée est de trouver des aides pour permettre à ces deux personnes, riches en compétences, de signer un contrat de travail avec l'association. Nous y travaillons.

Nos actions vont continuer à se développer petit à petit. Nous laissons aussi le temps à chacun d'entre nous d'aller à son propre rythme afin de mûrir sa réflexion vis à vis de la situation sanitaire. Un aperçu : des cours de violon, solfège et histoire de la musique, des ateliers de soin corporel, des cours de guitare, des ateliers d'éducation au sonore, une école d'activités artistiques pour l'enfant et l'adolescent, un atelier créatif pour le p'tit loulou et l'un de ses parents, un tiers-lieu en milieu rural audois, continuer à œuvrer pour l'inclusion numérique, un festival, des interventions en milieu scolaire ...

Pour terminer cette dernière news 2020, année difficile mais aussi riche en créativité et en relations humaines, même avec une certaine distance, nous voulions vous communiquer de belles ondes positives pour envisager cette nouvelle année qui pointe le bout de son nez. Un message d'espoir, quelque part au dessus d'un arc en ciel aux couleurs de la culture, de l'art, de l'inclusion et du partage. Une berceuse d'un ancien temps comme la chantait Judy.  

décembre 2020 : on fait le point

L'équipe : la confiance

En cette période toute particulière, se réunir physiquement n'est pas simple. D'autant plus que certains membres
de notre Collège vivent dans l'Hérault et d'autres dans l'Aude.

Ces réunions qui sont pourtant primordiales pour l'échange de points de vue et la dynamique des projets.

Nous nous réunissons donc, à l'instar de nombreux groupes, de manière dématérialisée.

Telle notre Assemblée Générale qui s'est déroulée sur Zoom.

Une équipe qui s'agrandit au fil des projets et des rencontres.

Un Collège où chacun agit pour l'association, en fonction de ses disponibilités en lien avec sa propre activité de tous les jours. 

Qu'elle soit professionnelle ou sa passion pour les animaux (Coucou Pierrette). 

Ce mode collégial qui permet la participation aux décisions et l'autonomie d'action, dans le respect des statuts et de la charte associative.

La confiance est notre maître-mot :
elle est le terreau de toute aventure humanisante. 

Aussi, si nos valeurs sont en accord avec les vôtres, 

et si vous cherchez à agir pour un 
mieux-vivre ensemble en Occitanie  : 

L'enfant : l'avenir

Oui, il est cet avenir que nous espérons tous le plus radieux possible. Autant bien le préparer en éduquant au mieux ces petits bouts d'homme qui prendront plus tard les décisions pour nos vieux jours. Telle est le rapport à la personne âgée dans certaines sociétés. Un respect parfois perdu.

Nous, ce qui nous intéresse, c'est de permettre à ces enfants (du tout petit à l'ado) de développer leur créativité et, au-delà, leur esprit critique. Ce mode de pensée qui fait qu'un jour ils deviendront des adultes curieux, autonomes, à l'esprit ouvert, toujours prêt à remettre son propre jugement en question. Au sein de l'association, vous pouvez trouver 2 ateliers destinés à l'enfant :

Celui d'Arthur, dans l'Hérault mais aussi dans l'Aude, La Musique Boutique. Il s'agira d'intervenir aussi dans les écoles lorsque la période sera favorable.

La Loulou Art S'cool devait ouvrir ses portes en septembre. Ici aussi, tout est prêt à démarrer (la salle, le matériel, le programme, l'assurance, et l'animatrice des ateliers). Nous avons décidé d'attendre une certaine stabilité de la situation. L'objectif étant toutefois de démarrer en mai 2021. 

D'autres ateliers pour l'enfant sont en cours de discussion. La préoccupation étant encore et toujours la situation sanitaire.  À suivre donc . . . 

En attendant, vous pouvez nous contacter pour vous informer :


L'adulte : penser inclusion

Les ateliers ouverts à l'adulte ont débuté dans l'Aude. Actuellement, il est sans doute plus facile de s'activer en milieu rural qu'en ville. Telle est du moins notre vécu.

Ce sont des ateliers, en présentiel, qui accueillent une seule personne à la fois. Comme ici. Toujours pour des raisons sanitaires mais aussi pour l'intimité que la personne demande. Expliquer la raison pour laquelle on est en recherche d'emploi passe par des moments de discussion que l'on n'a pas forcément envie de partager avec d'autres bénéficiaires. Alors on l'entend, le respecte et on en fait notre mode de fonctionnement. Agir pour l'inclusion, comme ci-dessus avec la personne en situation de handicap, c'est aussi savoir modifier son prévisionnel d'action pour répondre au plus près du besoin.

Il y a aussi ces assistances numériques qui se déroulent parfois à distance, suivant les compétences de la personne. On commence toujours par un point téléphonique pour définir les possibles.

Hacer con Ella et Woman Art de l'Être sont des workshops en faveur de la femme vivant en milieu rural des Corbières-minervois, dans l'Aude. Le premier pour booster son projet pro, le second est succinctement expliqué à la fin de la vidéo. Ici, nous sommes sur des actions de groupe. La demande est là. Comme vous l'aurez peut-être compris à travers tous ces mots, notre démarche est bienveillante et sécurisante. Nous allons donc attendre mai 2021. Croisons les doigts. 

Notre projet : partager

Ce projet, il est très simple dans son objectif principal :  

permettre un meilleur accès à la culture aux personnes éloignées de l’offre, accompagner et valoriser les personnes les + fragiles dans une démarche inclusive. Notamment celles vivant en milieu rural des Corbières et dans les quartiers sensibles de la ville, dans l'Hérault et dans l'Aude.

Il est très simple ce projet mais aussi un peu complexe à expliquer par : 

. la multitude des acteurs : ceux en action, ceux qui sont en stand-by et ceux qui s'organisent pour nous rejoindre, 

. les différentes zones d'intervention : l'Hérault et l'Aude,

. les freins que l'on vit actuellement et ceux que nous nous mettons très certainement. Parce qu'il n'est pas toujours confortable d'agir par peur de ne pas être "dans les clous". Ces mots parlent très certainement à la plupart des acteurs de notre secteur. Voire aux autres.

Pour conclure ce "on fait le point" de fin d'année, nous restons persuadé qu'à l'image de notre mode de fonctionnement collégial, l'avenir de nos actions communes ressemble à quelque chose qui porterait les noms de coopération et de partenariat. Un message riche en utopies. Nous y croyons et continuerons en ce sens. 

Dans cette optique, nous vous proposons de le soutenir et de nous présenter le vôtre ?

novembre 2020

Je participe à 

la vie citoyenne en Occitanie

Voulez-vous soutenir les actions de notre association ?
Les votes sont ouverts jusqu'au 16 décembre 2020

octobre - novembre 2020

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Youtube. Cliquez sur “Afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter les paramètres de cookies de Youtube. Consultez la Politique de confidentialité de Youtube pour plus d'informations. Vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment ici.

Afficher le contenu

juin 2020

Nadine

école d'activités artistiques

Loulou Art s'Cool

pour l'enfant & l'adolescent

Aude

Vous

quel atelier

Auriez-vous envie

de proposer ?

Aude / Hérault

Nadine

atelier d'art-thérapie

Woman Art de l'Être

pour la femme

Aude

Rachel

ateliers 

Violon

& Esthétisme

Hérault

Khedidja

ateliers 

Objets énergétiques

& Bien-Être

Hérault

Arthur

ateliers

Éducation sonore, Guitare

 & Arts Plastiques

Hérault / Aude

mai 2020

Une école d'activités artistiques en milieu rural audois . . .

Une formule hebdomadaire - et des stages - destinée à l'enfant et l'adolescent qui vit à Escales (11200) ou dans un village environnant des Corbières.

Il s'agit d'activités réalisées au sein de l'école  artistique audoise "La Musique Buissonnière".

L'objectif est de permettre à l'enfant d'appréhender la  scène comme un lieu de multiples découvertes : moi et mes capacités à dépasser mes peurs, moi et l'Autre (capacité à interagir, compétences en français ...), moi et mon corps (l'aimer, l'accepter ... Un challenge pour de nombreux ados), etc. Certains élèves (pour ne pas écrire "tous"), d'un naturel timide, développent une assurance qui leur permet de réussir haut la main un entretien face à un jury d'examen.

Qui développe l'esprit créatif . . .

Dans cette école, les élèves apprennent également le solfège, le chant (répertoire français mais aussi étranger), la création plastique, la relaxation, être exigeant avec son environnement sonore (éducation au sonore), la composition grâce à l'instrumentarium de l'école ( pédagogie Carl Orff) et les grands compositeurs et oeuvres (éducation musicale traditionnelle qui rejoint le solfège précédemment cité). Tout ceci sous forme de jeux. On apprend mieux en jouant.

Pour le tout petit, il s'agit de favoriser son éveil artistique et culturel. Favoriser cet éveil permet de soutenir l'enfant dans sa construction et d'améliorer le lien parent-enfant. Pour les 3 ans et moins, le parent (ou mamie / papi ou tati / tonton ...) est invité à participer à l'atelier : une nourriture culturelle partagée en prenant le temps d'être avec lui, en s'émerveillant mutuellement d'expériences sensibles, esthétiques ou émotionnelles.

Des ateliers d'art-thérapie pour la femme.

C'est dans une démarche similaire que je propose des ateliers à la femme. Pourquoi à la femme et pas à l'homme ?! "Permettre à la femme audoise, vivant en milieu rural, de devenir créatrice de sa vie grâce à l'entrepreneuriat" était le thème de mon activité "Hacer con Ella". Ces ateliers proposent le même programme que certains workshops que je mettais alors en place : créer dans une démarche de développement personnel.

L'atelier "Loulou Art s'Cool", pour l'enfant et l'ado de 0 à 18 ans, ainsi que l'atelier "Woman Art de l'Être" pour la femme, sont la suite logique de ce parcours d'accompagnatrice. Parcours que j'ai eu la chance  d'enrichir d'une formation en art-thérapie.
Les autres formations sont présentées ici.

Et parce que "le numérique" fait partie de nos vies et est au coeur de mes ateliers num.in.oc, des cours "art et création numérique" sont au programme.

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Youtube. Cliquez sur “Afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter les paramètres de cookies de Youtube. Consultez la Politique de confidentialité de Youtube pour plus d'informations. Vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment ici.

Afficher le contenu

Ato Mossu est une association loi 1901 - SIRET  881 854 087 00015 - APE 94.99Z
siège  social : 1 rue du Mûrier, 11200 ESCALES

Facebook - Instagram - num.in.oc